Gordinel Batantou, délégué FO au lycée agricole de Beaune-la-Rolande

, par Nicolas MILLERAND

Gordinel Batantou est le délégué syndical Force Ouvrière du lycée agricole de Beaune-la-Rolande.

Quel est ton métier ?

Je suis second de cuisine au lycée. Je suis agent de la fonction publique territoriale.

Comment as-tu rejoint le syndicat FO ?

Je travaille au lycée depuis 2012 et j’ai rejoint FO il y a trois ans. J’ai été soutenu et maintenant je le rends aux autres. Je me sens utile.

Je ne voyais pas le pouvoir que peut avoir le syndicat et de quel manière il peut peser. Je ne supporte pas l’injustice, de voir les autres souffrir... je ne peux pas rester sans réagir !

Je suis le trésorier du syndicat départemental des agents de la fonction territoriale.

Quels problèmes rencontres-tu dans ton métier ?

Statutairement, je dépends de la région mais au quotidien, je suis sous les ordres du personnel du lycée. J’ai ainsi une double hiérarchie, statutaire et fonctionnelle, ce qui engendre des problèmes car le lycée et la région se renvoient parfois la balle et ce sont les agents qui subissent.

Il faut être vigilant et avoir l’appui du syndicat pour leur faire entendre raison. Par exemple, nous devons respecter le règlement intérieur de la région mais certains lycées ne l’acceptent pas forcément. Les relations sont parfois un peu tendues, nous alertons la région sur certaines situations réelles mais parfois les réponses apportées sont inefficaces.

Je ne vais pas lâcher le morceau, ce que je fais est légal. Et les directeurs, les gestionnaires sont trop défendus mais c’est à eux d’assumer leurs décisions !

Comment ça se passe avec les agents ?

Les agents viennent me solliciter en cas de problème, je reste disponible et en proximité. Ils savent que suis là pour les défendre et les accompagner.